Biographie

Alexandre LEONOV est né le 12 octobre 1932 à Moscou dans une famille d’artistes. Après une première formation dans une école d’Art, il poursuit ses études à l’Académie des Beaux-Arts de Léningrad. Mais plus que l’enseignement officiel, c’est avant tout ses impressions d’enfance emprunts de l’atmosphère d’avant-garde russe et européenne qui contribuent au développement de sa personalité artistique.

Par la suite, après la fin de l’ère Stalinienne, marquée par la dictature de l’idéologie officielle dans l’art, c’est dans les réserves des musées et lors de nombreuses visites de l’extraordinaire collection de Georges Kostaki à Moscou, qu’Alexandre Leonov approfondit sa connaissance de l’avant-garde russe. Il est évident, que dans les conditions de vie en URSS à la fin des années cinquante et du début des années soixante, la nouvelle génération de peintres avant-gardistes, à laquelle appartient Alexandre Leonov, est vouée à la clandestinité sans aucun espoir d’exposer un jour leur peinture en URSS comme en Occident.

Toutefois cette oppression constante a déclenché un fort mouvement d’opposition artistique qui incita les artistes à se surpasser.

À partir du début des années soixante-dix, « l’art russe libre » passe de la clandestinité au grand jour. En 1974, se déroulent à Moscou, puis à Leningrad les premières expositions d’art non-officiel. Alexandre Leonov participe activement à l’organisation de ces manifestations. Cette activité qualifiée comme « dissidente » par les autorités le conduit, en fin de compte, à l’émigration en 1977.

Actuellement, Alexandre Leonov vit et travaille à Paris.

L’année 1960 marque le début du style individuel d’Alexandre Leonov. On peut définir son style comme de l’abstraction analytique qui, progressivement, au début des années soixante-dix, passe de la peinture pure sur toile à une autre méthode : la peinture, le volume des éléments du pop-art comme le métal cohabitent sur une même oeuvre dans le but d’exprimer une idée esthétique définie. Il est intéressant de noter que cette méthode est en relation avec la méthode picturale des icônes russes où la synthèse de différents matériaux tient une place importante.

Les équivalences plastiques des notions fondamentales telles que: oui et non, blanc et noir, éternité et temps, univers spirituel et univers physique, débuts et fins,… sont depuis le début l’une des composantes principales des aspirations esthétiques de l’art (aussi bien russe que mondial) à notre époque.

L’oeuvre d’Alexandre Leonov se situe dans cette tradition spirituelle et cosmique.

 


 

Biography

 

Alexandre Leonov was born on October 12th, 1932 in Moscow to a family of artists. After a initial instruction in art school, he continued his studies at the academy of Beaux Arts in Leningrad. Outside of official education, his childhood impressions stemming from the Russian and European avant-garde contributed above all to his artistic development.

After the end of the Stalin era, an epoch clearly marked by the dictatorship of official art ideology, Alexandre Leonov deepened his knowledge of the Russian avant-garde in the museum reserves and during numerous visits to the extraordinary collection of Georges Kostaki in Moscow. With the living conditions in the Soviet Union of the late 50’s and early 60’s, it is evident that the new generation of avant-gardist painters, such as Alexandre Leonov, were vowed to live lives of secrecy without any hope of one day exposing their art in the USSR or in the west. However, this constant oppression spurred a strong artistic movement of opposition which incited artists to excel.

In the early 70’s, the « Art of Free Russia » saw the light of day. In 1974, the first non-official expositions were held in Moscow and then in Leningrad. Alexandre Leonov actively took part in the organisation of these expositions. For the authorities, this qualified him as a dissident and ultimately forced him to emigrate in 1977. Today, Alexandre Leonov lives and works in Paris.

1960 pronounced the beginning of Alexandre Leonov’s individual style. It can be defined as analytic abstraction that, up until the beginning of the 1970’s, progressively went from pure painting on canvas to another method: painting mixed with the volume of pop art elements such as metal and making them cohabitate within the same work of art with the purpose of expressing definitive esthetic ideas. It is interesting to note that this method is in relation with pictural methods of Russian icons where the synthesis of different materials holds an important place.

The plastic equivalences of fundamental notions such as yes and no, black and white, eternity and time, spiritual and physical universes, beginnings and endings… Since the very beginning our era, these are principal composants of esthetic aspirations of art in Russia and across the globe. The work of Alexandre Leonov can be found in this spiritual and cosmic tradition.